Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Solitude

Publié le par Cécile Crignon

Solitude

- Car l’homme après les jeux du désir se doit de revenir à son corps dans la solitude de son être au monde, au rythme de son souffle, dans l’oubli des pensées, et des gestes, de ses sentiments, de lui-même et des êtres chers comme de ses ennemis, dans la plongée à son anonymat réassumé.

( Dolto, Solitude )

- Chez les hommes durs, l'intimité de l'être s'entoure de pudeur - elle est de grand prix.

( Nietzsche, Par-delà bien et mal )

- Qui sait user de la rupture connaît, au milieu des villes énormes et dans le mouvement tourbillonnaire, la rayonnante accalmie de la solitude.

Il pénètre dans des chambres revêtues de murs protecteurs, où la pesanteur est moins puissante, où le temps cesse ses attaques.

La pensée ici est plus aisée; l'esprit récolte en un instant des fruits qu'en d'autres temps des années de labeur ne lui eussent point donnés.

Et la distinction s'efface entre présent, passé, et avenir.

Le jugement salutaire brille comme une flamme qui n'altèrent pas les influences de la passion. L'homme découvre ici les justes proportions auxquelles il doit se rapporter dans le moment de la décision.

[...] Il existe une rupture dont le dernier esprit est lui aussi capable et que la porte de la mort, la première et la plus haute de toutes les portes invisibles, nous est à tous, sans exception, grande ouverte nuit et jour.

[...] La mort, le plus étrange voyage que l'homme pût faire, un véritable tour de féerie, l'anneau des anneaux de Gygès, et la réplique aussi la plus onirique dans l'éternelle controverse, l'extrême, l'imprenable refuge de tous les êtres libres et vaillants.

( Ernst Jünger, Le coeur aventureux, 1942 )

Commenter cet article