Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rectification salubre (quelque offense qu'elle apporte au préjugé psychologique )

Publié le par Cécile Crignon

- Seule la psychanalyse est en mesure d’imposer à la pensée cette primauté [ du signifiant sur le signifié ] en démontrant que le signifiant se passe de toute cogitation, fût-ce des moins réflexives, pour exercer des regroupements non douteux dans les significations qui asservissent le sujet, bien plus : pour se manifester en lui par cette intrusion aliénante dont la notion de symptôme en analyse prend un sens émergent :

 

le sens du signifiant qui connote la relation du sujet au signifiant.

 

Aussi bien dirions-nous que la découverte de Freud est cette vérité que la vérité ne perd jamais ses droits, et qu'à réfugier ses créances jusque dans le domaine voué à l'immédiateté des instincts, seul son registre permet de concevoir cette durée inextinguible du désir dont le trait n'est pas le moins paradoxal à souligner de l'inconscient, comme Freud le fait à n'en pas démordre.

 

Mais pour écarter toute méprise, il faut articuler que ce registre de la vérité est à prendre à la lettre, c'est-à-dire que la détermination symbolique, soit ce que Freud appelle surdétermination, est à tenir d'abord comme fait de syntaxe, si l'on veut saisir ses effets d'analogie. 

 

Car ces effets s'exercent du texte au sens, loin d'imposer leur sens au texte. Comme il se voit aux désirs proprement insensés qui de ces effets sont les moins retors.

 

De cette détermination symbolique, la logique combinatoire nous donne la forme la plus radicale, et il faut savoir renoncer à l'exigence naïve qui voudrait en soumettre l'origine aux vicissitudes

de l'organisation cérébrale qui la reflète à l'occasion. 

 

Rectification salubre, quelque offense qu'elle apporte au préjugé psychologique.

 

[...]

 

Un psychanalyste doit s'assurer dans cette évidence que l'homme est, dès avant sa naissance et au-delà de sa mort, pris dans la chaîne symbolique, laquelle a fondé le lignage avant que s'y brode l'histoire, — se rompre à cette idée que c'est dans son être même, dans sa personnalité totale comme on s'exprime comiquement, qu'il est en effet pris comme un tout, mais à la façon d'un pion, dans le jeu du signifiant, et ce dès avant que les règles lui en soient transmises, pour autant qu'il finisse par les surprendre, — cet ordre de priorités étant à entendre comme un ordre logique, c'est-à-dire toujours actuel.

 

(Jacques Lacan, Situation de la psychanalyse en 1956)

Commenter cet article