Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Répétition

Publié le par Cécile Crignon

Répétition

- Certaines personnes donnent [...] l'impression d'être poursuivies par le sort, on dirait qu'il y a quelque chose de démoniaque dans tout ce qu'il leur arrive, et la psychanalyse a depuis longtemps formulé l'opinion qu'une pareille destinée s'établissait indépendamment des événements extérieurs et se laissait ramener à des influences subies par les sujets au cours de la première enfance.

L'obsession qui se manifeste en cette occasion ne diffère guère de celle qui pousse le névrotique à reproduire les événements et la situation affective de son enfance, bien que les personnes dont il s'agit ne présentent pas les signes d'un conflit névrotique ayant abouti à la formation de symptômes.

C'est ainsi qu'on connaît des personnes dont toutes les relations avec leur prochain se terminent de la même façon: tantôt ce sont des bienfaiteurs qui se voient, au bout de quelques temps, abandonnés par ceux qu'ils avaient comblés de bienfaits, et qui, loin de leur être reconnaissants, se montrent pleins de rancune, pleins de noire ingratitude, comme s'ils s'étaient entendus à faire boire à celui à qui ils devaient tant la coupe d'amertume jusqu'à la lie.

Tantôt ce sont des hommes dont toutes les amitiés se terminent par la trahison des amis; d'autres encore passent leur vie à hisser sur un piédestal, soit pour eux-mêmes, soit pour le monde entier, telle ou telle personne pour, aussitôt, renier son autorité, la précipiter de la roche tarpéienne et la remplacer par une nouvelle idole.

On connaît enfin des amoureux dont l'attitude sentimentale à l'égard des femmes traverse toujours les mêmes phases et aboutit toujours au même résultat.

Ce "retour éternel du même" ne nous étonne que peu lorsqu'il s'agit d'une attitude active et lorsqu'ayant découvert le trait de caractère permanent, l'essence même de la personne intéressée, nous disons que ce trait de caractère, cette essence, ne peuvent se manifester que par la répétition des mêmes expériences psychiques.

Mais nous sommes davantage frappés en présence d'événements qui se reproduisent et se répètent dans la vie d'une personne, alors que celle-ci se comporte passivement à l'égard de ce qui lui arrive, sans y intervenir d'une façon quelconque.

On songe par exemple à l'histoire de cette femme qui avait été trois fois mariée et qui avait perdu successivement chacun de ses maris peu de temps après le mariage, ayant juste eu le temps de lui prodiguer les soins nécessaires et de lui fermer les yeux.

[...] En présence de ces faits [...] on ne peut s'empêcher d'admettre qu'il existe dans la vie psychique une tendance irrésistible à la reproduction, à la répétition.

( Freud, Essais de psychanalyse, Payot, Paris, 1927, pp. 28 à 30 )

Commenter cet article